« Simplicité et beauté du lieu, un lieu calme et propice à la méditation, marqué par la présence mystérieuse de Marcelle de Lacour qui donne une sorte d’aura magique au château. On se sent immédiatement chez soi, familier du lieu et complice de cette musicienne originale qui semble vouloir nous mettre à l’aise dans une sorte de raffinement libre et espiègle.

Ce château est un endroit propice à la création et il sera un lieu précieux de travail et de recueillement pour de jeunes créateurs. Pour la plupart issus de grandes métropoles, ils auront enfin la possibilité de travailler au calme, loin de l’agitation sociale, de profiter de la nature et d’y puiser leur inspiration.

Le château pourra les accueillir pour des périodes variables, en leur fournissant la possibilité d’un lieu de retranchement  (petits appartements individuels) ainsi qu’un lieu de rencontre (salles de musique, bibliothèque avec des archives de la Fondation, salle informatique), de promenades dans la région, de contacts avec l’habitant et de manifestations musicales. ». Ainsi un jeune compositeur exprime l’esprit du lieu.